Vous êtes ici

Le Crucifix et les autres statues remarquables

  • Le Crucifix

    L’imposant Christ en bois polychrome du XVIe siècle est l’une des rares pièces héritées de la chapelle initiale.
    La Révolution a tout emporté, fondu, détruit.
    Ce Christ qui trônait dans l’ancien lieu saint est le dernier vestige que possède le sanctuaire.

  • Les deux statues de l’entrée de la crypte

    A l’entrée de la crypte, deux glorieux témoins de l’histoire de la Basilique nous accueillent : le Pape Pie IX, à droite, et Monseigneur Eugène de Mazenod, à gauche, œuvres du sculpteur Ramus qui réalisera aussi les deux statues de Jean et d’Isaïe situées devant la Basilique.

    Monseigneur Eugène de Mazenod
    Neveu de Monseigneur Fortuné Mazenod auquel il succéda en devenant Évêque de Marseille de 1837 à 1861, il a posé la première pierre du nouveau sanctuaire le 11 septembre 1853. Il fut canonisé en 1995.

    Le Pape Pie IX
    Son pontificat, qui fut le plus long de l’histoire catholique (après celui de Saint Pierre), vit la construction de la Basilique de Notre-Dame de la Garde. Pie IX a notamment proclamé le dogme de l’Immaculée Conception et a été déclaré « bienheureux » par l’Église catholique en l’an 2000.
     
  • Les autres statues remarquables de la crypte

    Dans la première chapelle de gauche, on découvre un Christ au tombeau, œuvre de l’allemand Meyer, et une petite statue représentant Saint Antoine de Padoue, le saint patron des marins et des naufragés, entre autres…

 

Le crucifix
Le crucifix (archives)
La statue de Mgr Eugène de Mazenod dans la Crypte
La statue du Pape Pie IX dans la Crypte
Statue du Christ au tombeau ou Gisant
La statue de Saint- Antoine de Padoue dans la Crypte

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet